Cercetare‎ > ‎Conferinţele FJSC‎ > ‎

Understanding Transition VI - 2018

CALL FOR PAPERS

“History’s goal is to rationalize the past; commemoration and its sites, to sanctify it.
History makes the past an object of analysis; commemoration, an object of commitment.”
(Schwartz, 2016, p. 12)

“(…) the openness of mediatized memory offers an alternative memory boom:
an unfinished past and a vitalized future.”
(Hoskins, 2009, p. 661)

 

The “Mediatizing memory: History and its mediatic construction” international conference is one of the events carried out by FJSC and the University of Bucharest for the celebration of the Great Union Centennial in 2018 in Romania. Within such a national-laden context, celebration and commemoration, as significant parts of collective memory, become interactive processes which imply reference spaces, time (re)shapings, various groups’ involvement (from official representatives to mass-media, or survivors and their families; Coman, 2008) and primary vehicles of commemoration (from music, icons to monuments; Schwartz, 2016). What these ceremonies have in common is the aftermath, after-effects, or afterlife of precipitating and causative events identified by Robin Wagner-Pacifci (2016) when taking about the reconceptualization of memory as event. They turn into “provisionally congealed moments of events” (Wagner-Pacifci, 2016) and mass-media play a significant role into this transformation since they impose a new ceremonial script to ceremonies turning them into media events and mostly focusing on the emotional level of the ritual performance (Coman, 2005).

Beyond (inter)national commemoration events which may be interpreted as moments of “intensified public memory in which ideology and the unconscious are deeply embedded” (Gook, 2011), nowadays one should take into account hyperconnectivity. Defined as “the key active dynamic of the emergent media-memorial relationship”, hyperconnectivity seems to blur if not collapse “memory’s biological, social, and cultural divisions and distinctions” (Hoskins, 2009, p. 661). Thus it is clear that the social, cultural and technological shifts have brought a pervasiveness of hypertexts within the remembering and forgetting processes experienced by individuals, organizations and societies.

This international conference is an ideal opportunity for experienced researchers, young researchers and PhD students to share their scientific work in an interdisciplinary context and to take part in the debates over various approaches and case studies related to the changes brought by mass-media developments upon the mediatization of personal, organizational, cultural and/ or social memory. Presentations based on empirical research and on sound theoretical approaches are invited for the 6th edition of Understanding Transition (Mediatizing memory: History and its mediatic construction) conference, on topics such as:

·         Memory studies – mediatization – analytical and methodological challenges

·         Mediatized national (re)construction of historical events

·         Political, cultural and social rituals as media events

·         Social movements – the politics of contested memories

·         Organizational memory as communication practices

·         Digital memory – trends and challenges

·         Cultural heritage - virtual museums as hypertexts

·         Visual representations of history on the web – from private to public cultural practices

·         Any other topic related to the main theme of the conference.

The conference languages are English and French.

 

    IMPORTANT DATES

Deadline for abstracts: February 1, 2018  February 25, 2018

Notification of acceptance: March 1, 2018   March 15, 2018

Deadline for registration fee – March 20, 2018   March 30, 2018

AFCOM members – 150 RON (the 2018 AFCOM membership fee)

Non-AFCOM members - 180 RON/ 40 euro

PhD students – 90 RON/ 20 euro

The fee – to be paid to:

Account owner: Asociatia Formatorilor in Jurnalism si Comunicare

Name of bank: Alpha Bank, filiala Kogalniceanu, Bucuresti

Account number (RON): RO29BUCU253102802511RO01

Account number (Euro): RO83BUCU253102802511EU01

SWIFT: BUCUROBU

The registration fee will include the conference materials (program, online book of abstracts, certificate of participation), coffee breaks and brunch; and publication of the studies presented during the conference.

Deadline for complete manuscripts: June 15, 2018

 

       ABSTRACT CRITERIA

The extended abstracts (500 words) – to be sent to camelia.cmeciu@fjsc.ro by February 1, 2018. Abstracts should include the following information: title of the paper, author’s name/authors’ names,  author’s institution affiliation, address and e-mail contact; the purpose of the research, design /methodology/approach, (expected) findings, (possible) practical implications, originality of the study, references. The references will not be included in the word count.

 

       MANUSCRIPTS

The manuscripts of the proposed papers should be unpublished texts. After a double blind review, the selected manuscripts, of maximum 30,000 characters, will be published in one of the two journals:

-       Romanian Journal of Journalism and Communication (www.jurnalism-comunicare.eu), edited in French, English and German by FJSC and indexed in ProQuest, RePec and EBSCO

-       Styles of Communication (http://stylesofcomm.fjsc.unibuc.ro/), edited in English and French by FJSC and indexed in EBSCO, Index Copernicus and DOAJ.

 

 

APPEL À COMMUNICATION

« L'objectif de l'histoire est de rationaliser le passé, sa commémoration et ses sites, pour le sanctifier. L'histoire fait du passé un objet d'analyse et de sa commémoration, un objet d'engagement. »

(Schwartz, 2016, p. 12)

« (...) l'ouverture de la mémoire médiatisée offre un boom de la mémoire alternative: un passé inachevé et un avenir dynamisé »

(Hoskins, 2009, p 661)

La conférence internationale « La médiatisation de la mémoire : l’histoire et sa construction médiatique » est l'un des événements organisés par la FJSC et l'Université de Bucarest pour la célébration en Roumanie, en 2018, du Centenaire de la Grande Union. Dans un tel contexte national, la célébration et la commémoration, en tant que composantes significatives de la mémoire collective, deviennent des processus interactifs qui comportent des espaces de référence, des (re)cadrages temporels, l'implication de divers groupes (représentants officiels, médias ou les survivants et leurs familles; Coman, 2008) et les principaux vecteurs de la commémoration (de la musique et des icônes aux monuments, Schwartz, 2016). Ce que ces cérémonies ont en commun, ce sont les suites, les effets ou l’au-delà d’événements déclencheurs et causatifs identifiés par Robin Wagner-Pacifci (2016) lorsqu'il s'agit de reconceptualiser la mémoire en tant qu'événement. Ils se transforment en « moments d'événements provisoirement figés » (Wagner-Pacifci, 2016) et les médias jouent un rôle important dans cette transformation en imposant un nouveau scénario rituel aux cérémonies, en les transformant en événements médiatiques et surtout en se concentrant sur le niveau émotionnel de la performance rituelle (Coman, 2005).

Au-delà des événements commémoratifs (inter)nationaux qui peuvent être interprétés comme des moments de « mémoire publique renforcée dans laquelle l'idéologie et l'inconscient sont profondément ancrés » (Gook, 2011), il faut aujourd'hui prendre en compte l'hyperconnectivité. Définie comme « la dynamique clé de la relation émergente média-mémoire », l'hyperconnectivité semble brouiller, voire faire s'effondrer « les divisions et différences biologiques, sociales et culturelles de la mémoire » (Hoskins, 2009, p.661). Ainsi, il est clair que les changements sociaux, culturels et technologiques ont entraîné une omniprésence d'hypertextes dans les processus de mémoire et d'oubli que vivent les individus, les organisations et les sociétés.

Cette conférence internationale offre une opportunité idéale pour les chercheurs expérimentés, les jeunes chercheurs et les doctorants de partager leur travail scientifique dans un contexte interdisciplinaire et de prendre part aux débats sur les différentes approches et études de cas liées aux changements apportés par les développements médiatiques à la médiatisation de la mémoire personnelle, organisationnelle, culturelle et / ou sociale.

Pour cette 6ème édition de la conférence « Comprendre la transition - La médiatisation de la mémoire : l’histoire et sa construction médiatique », des contributions basées sur des recherches empiriques et sur des approches théoriques solides sont bienvenues sur des sujets tels que:

• Études de mémoire - médiatisation - défis analytiques et méthodologiques

• La (re)construction nationale médiatisée d'événements historiques

• Rituels politiques, culturels et sociaux en tant qu'événements médiatiques

• Les mouvements sociaux - la politique de la mémoire débattue

• La mémoire organisationnelle comme pratiques de communication

• Mémoire numérique - tendances et défis

• Patrimoine culturel - les musées virtuels comme hypertextes

• Représentations visuelles de l'histoire sur le web

• Tout autre sujet en lien avec la thématique de la conférence

 

Les langues de communication sont le Français et l'Anglais.

 

DATES IMPORTANTES

Date limite de soumission pour les résumés : 1er février 2018   25 février 2018

Notification d'acceptation : 1er mars 2018   15 mars 2018

Date limite de paiement des frais d'inscription  20 mars 2018   30 mars 2018

Membres de l'AFCOM  – 150 RON (Frais d'adhésion 2018 AFCOM)

Non-membres AFCOM  - 180 RON/ 40 euros

Doctorants – 90 RON/ 20 euro

 

Les frais sont à payer à :

Titulaire du compte : Asociatia Formatorilor in Jurnalism si Comunicare

Nom de la banque : Alpha Bank, filiala Kogalniceanu, Bucuresti

Numéro du compte (RON): RO29BUCU253102802511RO01

Numéro du compte (Euro): RO83BUCU253102802511EU01

SWIFT: BUCUROBU

 

Les frais d'inscription à la conférence comprennent le matériel du colloque (le programme, les actes du colloque publiés en ligne, le certificat de présence), les pauses café, le déjeuner et la publication des études présentées lors de la conférence.

 

Date limite de remise du manuscrit complet : 15 juin 2018

 

CONSIGNES DE SOUMISSION DES RESUMES :

Les résumés (500 mots maximum) devront être envoyés à camelia.cmeciu@fjsc.ro avant le 1er février 2018.  Ils devront comporter : le titre de la communication, le nom et le prénom de l'auteur/ des auteurs, l'institution d'affiliation de l'auteur/ des auteurs, l’adresse mail, l’objectif de la recherche, la conception méthodologique / l'approche, les résultats (prévus), les implications pratiques (possibles), l'originalité / la valeur du sujet, les références. Les références ne seront pas incluses dans le nombre de mots.

 

MANUSCRITS

Les textes proposés pour le manuscrit doivent être des textes originaux non publiés. La sélection des textes (maximum 30 000 signes) s 'effectuera par la lecture en double aveugle et sera publiée dans la revue « Romanian Journal of Journalism and Communication », éditée en Français, en Anglais et en Allemand par la FJSC et référencée dans 3 bases de donnés internationales (ProQuest, RePec, EBSCO, www.jurnalism-comunicare.eu) ou dans la revue « Styles of Communication », éditée en Anglais ou en Français par la FJSC et référencée dans 3 bases de donnés internationales (EBSCO, Index Copernicus, DOAJ, http://stylesofcomm.fjsc.unibuc.ro/).

 

Ċ
Webmaster FJSC,
2 feb. 2018, 00:09
Ċ
Webmaster FJSC,
3 mai 2018, 23:33
Ċ
Webmaster FJSC,
27 nov. 2017, 23:38
Ċ
Webmaster FJSC,
27 nov. 2017, 23:38
Ċ
Webmaster FJSC,
3 mai 2018, 23:33